Catégorie dans Actualités

DES CONFÉRENCES BIBLIQUES EN LIGNE

DES CONFÉRENCES BIBLIQUES EN LIGNE

Pasteur Tony GELIE partagera avec toi du 13 au 27 décembre des messages puissants pour que te permettre de découvrir les réponses aux questions que tu te poses dans le monde troublé dans lequel nous vivons actuellement. Quelles sont les perspectives ? connecte-toi ici chaque soir à 18H30, heure de Martinique.

CONFINES/DECONFINES MAIS LIBRES ET LIBÉRÉS DE NOS ESCLAVAGES

CONFINES/DECONFINES MAIS LIBRES ET LIBÉRÉS DE NOS ESCLAVAGES

Réflexion présentée le vendredi 22 mai par Emérante DEFOI

Vendredi 22 mai 2020 : le peuple français martiniquais, adventiste du 7ème jour a une occasion exceptionnelle  de commémorer 2 évènements majeurs, en pleine pandémie et de restrictions de libertés fondamentales : la création des cieux et de la terre, incluant l’être humain, homme / femme et le jour de repos, le sabbat – l’abolition, en  1848, de l’esclavage, de la traite négrière.

Ces 2 célébrations, en temps de confinemment/déconfinement  permettent, opportunément, de s’interroger sur notre filiation divine donc spirituelle. L’être humain, est créé libre, à l’image de Dieu.Il est  l’habitacle du Saint-Esprit et possède les moyens de déceler et de combattre toutes les formes d’esclavages qui perdurent, qu’elles soient imposées par le Diable ou chéries, délibérément. Il s’agit, notamment du péché, de la peur, de l’égocentrisme et de toutes les autres déclinaisons des œuvres de la chair.

Mais Dieu, dans son grand amour, nous révèle, dans la bible, comment être libéré de ces esclavages : devenir son enfant, mais un esclave, sous la dépendance absolue du maître choisi  pour lui obéir : Jésus-Christ.

MENER UNE VIE SAINE : LE FRUIT DE L’ESPRIT A RÉCLAMER

MENER UNE VIE SAINE : LE FRUIT DE L’ESPRIT A RÉCLAMER

Sujet présenté vendredi 15 mai par Nadine TOUSSAINT

Galates 5.22 : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ». 

Être chrétien, enfant de Dieu implique une transformation qui soit visible par l’individu lui-même et bien-sûr par ceux qui interagissent au quotidien avec lui.

Nous sommes appelés à la sanctification donc à une préparation spéciale pour le ciel (Hébreux 12.14) … tout au long de notre vie sur terre de notre course chrétienne, de notre marche vers le ciel ! Cette préparation vise la formation de notre caractère

Alors très concrètement … Comment puis-je œuvrer pour que ma vie soit à la gloire de Dieu ? Comment coopérer avec le Saint-Esprit pour que celui-ci dirige notre vie quotidienne ?

La Maîtrise de soiune définition : qualité d’une personne qui sait se dominer, se contrôler (sang froid ; maître de soi). Un aspect du contrôle inhibiteur, est la capacité de réguler ses émotions, ses pensées et son comportement face aux tentations et aux impulsions. En tant que fonction exécutive, la maîtrise de soi est un processus cognitif nécessaire pour réguler son comportement afin d’atteindre des objectifs spécifiques.

En effet, puisque Christ vit en moi, et qu’en sa présence je deviens une nouvelle créature, il convient qu’il s’occupe de mon être entier afin que j’acquiers la maîtrise de soi dans tous les domaines de ma vie qui sont hors de contrôle : ma façon de manger, d’organiser ma maison, de gérer mes finances, de gérer ma vie sentimentale, de gérer ma vie sociale, de gérer ma vie spirituelle, d’organiser mon travail, mes activités, gérer mes émotions …

Repérer à l’aide du Saint-Esprit les domaines de sa vie qui sont « hors de notre contrôle » devrait être notre priorité. Prier afin de recevoir le don de la maîtrise de soi devrait également faire partie de nos priorités afin que Dieu lui-même œuvre dans nos vies et les transforme.

Choisirez-vous de tenter cette expérience avec notre Dieu ? Vous ne serez pas déçus. Notre Dieu est capable de nous épater !

ADORER EN ÉGLISE DEMAIN: OUI, MAIS COMMENT ?

ADORER EN ÉGLISE DEMAIN: OUI, MAIS COMMENT ?

Réflexion présentée par Samuel Flamand

La nature essentielle de l’adoration est la communication. La bible déclare que les vrais adorateurs du Dieu créateur le font aujourd’hui , en esprit et en vérité. Alors que nous sortons progressivement du confinement, l’assemblée des croyants doit plus que jamais revisiter sa manière d’adorer.

Développer individuellement notre relation avec Dieu est à la base d’une communication en groupe, et donc en assemblée. Il nous faut reconnaître également qu’il nous a promis d’être au centre de notre adoration dès lors que 2 ou 3 d’entre nous se réunissent en son nom.

Notre adoration ne doit pas mettre en avant la forme, la performance. Dieu attend de nous le meilleur, certes, mais il s’agit du meilleur de nous même, à savoir un cœur qui lui est acquis. Les différents actes constitutifs de l’adoration sont là pour nous conduire à à vivre la transcendance c’est-à-dire à vivre une forme de dépassement en faisant l’expérience de Dieu.

DONNE-MOI TON CŒUR

DONNE-MOI TON CŒUR

Réflexion présentée par Jacques CÉSAIRE

Dieu nous appelle à lui donner notre cœur, c’est-à-dire à lui donner notre vie, à permettre au Seigneur d’en prendre les commandes.

Le bon moment pour le faire est celui où la parole de Dieu se présente à nous. A Lévi, Jésus dit : « Toi, suis-moi ». Et Lévi se leva et le suivit. Il n’y a pas de circonstance prédéfinie pour le faire. Il peut s’adresser à nous n’importe où : au bureau, à la maison, lors d’une réunion, au travers d’un témoignage, par le biais d’un voisin, d’un collègue, d’un ami. Nicodème est venu de nuit vers Jésus, c’est à ce moment-là qu’il a entendu Jésus lui parler de la nouvelle naissance.

 Il y a de bonnes raisons pour donner à Dieu notre cœur. La première et la plus importante de toutes, c’est que Jésus a porté mes péchés. La deuxième, c’est que Dieu m’aime tel que je suis, c’est ce que déclare la Bible. La troisième raison, c’est que je suis pécheur, séparé de Dieu. Je suis éloigné de Dieu, mais je puis m’approcher de lui à cause du sang de Christ.

Alors, me direz-vous comment lui donner notre cœur ? Tout simplement dans un acte de foi, c’est ce que Dieu réclame. Il nous dit ceci : « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé » (Actes 16/31).

CONNAISSONS-NOUS RÉELLEMENT NOTRE VALEUR ?

CONNAISSONS-NOUS RÉELLEMENT NOTRE VALEUR ?

Réflexion présentée par Ruben ROUSSI

La bible est un livre extraordinaire qui regorge de réponses aux divers soucis que l’on peut rencontrer dans notre vie. 

Le monde fait face à une pandémie sans précédent. Dans un tel contexte, se créent des sentiments de tristesse, d’angoisse, de peur, de doute. Ajoutés à cela les soucis de notre vie ne font que détériorer notre relation à Dieu. 

Quand nous voyons toutes ces choses et quand nous les expérimentons, avons-nous la juste appréciation de notre valeur ? Il y a deux versets dans la bible qui pour moi définissent correctement ce mot « VA LEUR ». Ils se trouvent dans Mathieu 5 : 13 et 14 « vous êtes le sel de la terre » et « vous êtes là lumière du monde ».

Jésus, en disant cela aux disciples, définit notre identité, notre valeur mais aussi notre mission, ce pourquoi il nous a créé car nous sommes les disciples de Dieu des temps modernes. 
Mon ami, où que tu sois et qu’importe ta difficulté « rend continuellement grâce en toute chose à Dieu » Éphésiens 5:20. Et tu verras quel Dieu extraordinaire que tu sers ! Prends courage car tu auras la couronne de la vie Éternelle -Jacques 1:12

Ruben ROUSSI

PROVERBES : LES PRÉCIEUX CONSEILS D’UN HOMME SAGE

PROVERBES : LES PRÉCIEUX CONSEILS D’UN HOMME SAGE

Sujet présenté par Loïc LUCIEN

La réflexion de ce mercredi 6 avril portera sur le livre des proverbes. Elle aura pour principal objectif de démontrer que ce livre est un recueil précieux et explicite d’instructions. Celles-ci nous permettent d’adopter un comportement tel que Dieu le souhaite vis à vis des autres.

Salomon, connu pour sa sagesse, aborde des sujets actuels et communs. Il nous apporte les bonnes solutions pour nous épanouir.

DIEU PROMET, ET POURTANT….

DIEU PROMET, ET POURTANT….

Présentée par la société des JA de MORIJA. Intervenante : Sabrina DELBOIS

La Bible nous invite à nous réclamer des promesses de Dieu. Celles-ci sont certaines et véritable car Dieu n’est pas un homme pour mentir. D’aucuns estiment donc qu’on est en droit de s’attendre à la réalisation de toutes les promesses de Dieu.

Il est vrai que lorsque Dieu promet qu’il ne détruira plus la Terre entière par l’eau, nous en voyons l’accomplissement.

En revanche, l’expérience révèle que certaines promesses de Dieu ne s’accomplissent pas. Pourquoi donc ? Le libre-arbitre de l’homme entre en ligne de compte dans ce cas.

En réalité Dieu réalise dans les deux cas ce qu’il a promis sauf que dans le second cas, il attend la coopération de l’homme.

LE JOUR D’APRÈS

LE JOUR D’APRÈS

Présenté par Richard TOUSSAINT

Cette période de confinement due à la crise sanitaire est propice à l’introspection. C’est le moment que nombre d’entre nous ont choisi pour questionner leur relation avec Dieu. A cet égard, beaucoup se réfugient dans la lecture de parole de Dieu et la méditation. D’ailleurs, la Bible, livre déjà le plus vendu au monde, a conforté une place de leader qu’aucun autre livre ne peut lui contester. Les caractéristiques de cette parole qui invite à l’action au bénéfice des plus faibles et les promesses qui y sont contenues y sont sans nul doute pour quelque chose.

Conforter notre relation avec Dieu est une chose, mais si cette recherche personnelle ne s’accompagne pas d’actes tangibles pour aider nos semblables, cela demeure une religion de surface.

Le confinement a paradoxalement rapproché les uns et les autres, bien au delà de la cellule familiale. Les réseaux sociaux y ont contribué. Cependant , cette dynamique doit se poursuivre, non plus seulement virtuellement, mais dans la vraie vie. Notre attitude et les actes que nous poserons les uns envers les autres, en particulier envers les les plus nécessiteux constitueront des révélateurs de notre spiritualité.

Demain se construit aujourd’hui. Qu’adviendra t-il de l’église après le confinement ? Surtout, suis-je prêt à continuer à “faire église” dans la vraie vie, après cette période de confinement ?

DIEU NOUS PUNIT-IL PAR LA SOUFFRANCE ?

DIEU NOUS PUNIT-IL PAR LA SOUFFRANCE ?

« Une épée invisible frappe le monde sans distinction de grade et de qualité.
Aveugle et  sans pitié le Covid 19 se propage, se répand, saute les barrières, nous prend à la gorge  et saccage nos poumons …
Serait-il le fléau de Dieu ?
Exprimerait-il le courroux d’un dieu vengeur et colère ?
Mais quel est ce dieu cruel, exterminateur que beaucoup ont cru reconnaître dans ses œuvres sanguinaires et impitoyables de l’Ancien Testament ?
Après s’être caché un instant derrière la croix serait-il entrain de nous montrer son vrai visage avec ce virus que d’aucuns assimilent à l’une des premières plaies de l’Apocalypse ?           Comment un bon Dieu pourrait-il en venir à nous punir par la souffrance ? »

Pasteur Daniel MILARD


1 2